Paris : 2 jours en amoureux (2)

Paris : 2 jours en amoureux (2)

Paris en Amoureux : la suite !!

Montmartre à Paris

Sa butte, son ambiance si particulière, Montmartre a toujours fasciné de tout temps, aussi bien les parisiens, que les Français ou les touristes étrangers, pour lesquels ce quartier est un passage obligé. Il s’agit là de l’un des rares endroits qui portent encore les marques de ce Paris d’antan, de la ville d’artistes, de cette ambiance à la française quand elle était encore conviviale et un peu moins sophistiquée qu’aujourd’hui.

Et si vous passez sur la capitale, vous ne perdrez pas votre temps à monter ses nombreuses marches !

Les points d’intérêt ne manquent pas à Montmartre. Tout d’abord, vous pourrez vous rendre à la Basilique du Sacré Coeur, qui s’élève puissamment vers le ciel avec son architecture unique ainsi que sa blancheur immaculée. Elle surplombe le quartier depuis sa colline, et vous envoûte au premier regard. Son style Neo-Byzantin est tout à fait impressionnant et étonnant !

Et après voir fait un tour dans cette superbe bâtisse, nous vous conseillons d’aller flâner tout simplement dans les rues, en vous arrêtant bien sûr sur la place du Tertre. Il s’agit de l’un des endroits les plus représentatifs du quartier, avec ses artistes qui y exposent encore, ainsi que de nombreuses petites terrasses de café où l’on aime se poser, notamment lorsqu’il fait beau.

Plus bas, on trouve également le Moulin Rouge, une autre institution parisienne, qui véhicule ce charme à la française que nos amis touristes étrangers adorent tant. Et cela ne vous laissera pas non plus indifférent ! C’est un dîner spectacle à faire au moins une fois dans sa vie, pour le plaisir.

Vous trouverez également à Montmartre une statue à l’effigie de Dalida, ce qui permettra à tous ses fans de se recueillir quelques minutes.

Plus surprenant encore, le Clos Montmartre, qui n’est autre qu’un vignoble inséré directement dans la ville. Il est possible de visiter l’endroit durant la période des vendanges, c’est à dire au tout début de l’automne, si vous souhaitez en savoir davantage sur ce vignoble totalement parisien, unique.

Et pour terminer en beauté, nous vous conseillons de vous rendre, surtout si vous êtes en amoureux, le fameux Mur des Je t’aime, où l’on peut lire ce mot écrit en 250 langues en tout. Idéal quand on vient sur Paris en amoureux par exemple !

Le Quartier Latin à Paris

Le Quartier Latin à Paris s’étend du 5 ème au 6 ème arrondissement, et il s’agit depuis bien longtemps d’un endroit branché et très jeune, puisque de nombreux étudiants y transitent. En effet, on trouve ici la faculté de la Sorbonne, mais aussi de très nombreuses grandes écoles, parmi les plus prestigieuses en France. Auparavant, l’école polytechnique y avait aussi ses quartiers, en dépit du fait qu’elle était été déplacée dans les années 70.

Il s’agit une fois encore d’un quartier qui vous donnera bien à faire, puisque de nombreux monuments et musées s’y trouvent. Tout d’abord, vous pourrez vous rendre sur les deux vestiges romains qui y perdurent encore : les Arènes de Lutèce ainsi que les Thermes, derniers traces du règne de cet empire sur notre pays, il y a presque deux millénaires.

In peut également en profiter pour se rendre au Panthéon, qui fait aussi partie des endroits à voir à Paris, qui date du XVIII ème siècle. Il est bâti selon le style néoclassique, et était destiné à la base à être un bâtiment religieux. On trouve à sa proximité la mairie du 5 ème arrondissement. Aujourd’hui, celui-ci sert à commémorer certains personnages historiques qui ont fait de la France ce qu’elle est aujourd’hui. Il s’agit d’une belle pièce à voir si cela n’est pas déjà fait !

Si vous désirez prendre une petite pause fraîcheur, rendez-vous au jardin du Luxembourg, qui se trouve non loin de là. Celui-ci existe depuis 1612, à l’époque de Marie de Médicis, qui demanda à ce qu’on le fasse construire afin d’agrémenter le Palais du Luxembourg qui se trouve à proximité de là.

Les amateurs d’art et d’oeuvres médiévales pourront également se rendre au Musée de Cluny, qui n’est autre que le Musée National du Moyen-Âge. On y trouve des oeuvres en tous genres, des sculptures, des pièces d’orfèvrerie, mais aussi de superbes vitraux, qui témoignent de l’histoire de notre pays et de notre civilisation.

Enfin le Musée du Luxembourg sera également à votre portée. Le but est de vous proposer de façon ponctuelle des expositions assez singulières, dans divers domaines artistiques. Voilà déjà de quoi faire au sein du Quartier Latin. Pensez également à en visiter les bars et les restaurants, pour faire une petite pause !

Le Marais à Paris

Les quartiers branchés vous plaisent plus que tout ? Le Marais est donc sans doute un quartier qui devrait vous plaire. Celui-ci se situe entre le 3 ème et le 4 ème arrondissement, sur la fameuse rive droite.

Et s’il porte ce nom en particulier, ce n’est pas pour rien : à la base, il s’agissait tout simplement de la zone inondable de la Seine. Ce sont donc les marécages qui y prenaient place dans le passé, et avant que Paris ne soit la ville que nous connaissons aujourd’hui, on y trouvait surtout des pâturages, et ce depuis le Moyen-Âge.

Puis à partir du XIIIème siècle, des changements se sont opérés, plusieurs bâtisses sont construites dans les environs, principalement religieux. C’est un peu plus tard que la rue Sévigné fait son apparition, à l’époque de Charles d’Anjou. Au XVIème siècle, c’est grâce à Henry IV que les premiers hôtels particuliers furent bâtis.

Enfin, pendant le XIX ème siècle, l’immigration a fait venir de nombreux juifs ashkénazes, mais aussi des commerçants et autres artisans. Cela explique pourquoi on parle toujours du Marais comme du quartier juif !

Mais il s’agit également, depuis les années 80, d’un vrai repaire pour les homosexuels qui s’y installent en masse. De nombreux établissements sont d’ailleurs conçus pour les recevoir. On y trouve également un grand nombre d’horlogers, mais aussi des monuments importants.

C’est d’ailleurs ici que l’on peut visiter le fameux Musée Picasso, dotée d’un très grand nombre d’oeuvres, et attirant des milliers de touristes tous les ans. Il s’agit d’une sortie à faire si vous visitez le quartier du Marais, sans doute la plus importante.

On pourra également se rendre dans l’un des nombreux édifices religieux, notamment les synanogues, mais aussi à Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux, ou à l’église Saint-Gervais.

De nombreux hôtels particuliers intéressants s’y trouvent également, pour tous les amateurs d’architecture qui voudraient s’en mettre plein les yeux.

Place des Vosges, vous pourrez également aller admirer la maison de Victor Hugo, puisque le quartier fut son lieu de résidence.

Ceux qui désireraient aller voir quelques musées supplémentaires pourront se rendre au musée de la Magie, ou pourquoi pas au Musée des arts et Métiers, ou d’art et d’histoire du judaïsme par exemple. En bref, vous ne manquerez pas d’idée pour vous distraire ou vous balader au sein du Marais.

Voilà j’espère que cette excursion à Paris vous a plu 😉

Paris : 2 jours en amoureux (1)

Paris : 2 jours en amoureux (1)

Paris est la ville la plus visitée au monde. Mais c’est aussi celle que l’on appelle la ville des amoureux et à juste titre : il se dégage de son ambiance quelque chose de profondément romantique. En bref, endroit idéal pour y passer un weekend en amoureux !

Je vais donc vous relater les quelques visites réalisées avec mon amoureuse, les bons plans, les quartiers et places qui donnent envie de s’y balader en duo. Petite remarque : je vous conseille d’opter plutôt pour une période ensoleillée, pourquoi pas le mois de juin ou de mai ? Paris est superbe au printemps, et surtout on prend plaisir à flâner sans être gêné par des températures un peu trop vivifiantes.

Le Pont des Arts

S’il y avait bien un endroit où j’avais envie d’emmener ma chère et tendre le temps d’un weekend parisien, c’est sans le moindre doute le Pont des Arts. Pour ceux qui ne connaîtraient pas le concept, il s’agit du pont parisien le plus romantique de la capitale. Ici des milliers d’amoureux se sont succédés depuis des années, et ont accroché à la grille un petit cadenas portant leurs initiales, une façon de sceller leur amour.

C’est donc ici que nous avons commencé nos balades le tout premier jour, et j’avoue que cela a fait son petit effet à la demoiselle, très émue de découvrir toutes ces preuves d’amour dispersées ici et là.

Une balade à Montmartre

La premier jour aussi, nous avons fait le tour du quartier de Montmartre, nous en avons monté les marches, découvert les petites rues, pour finalement nous rendre dans ce petit hôtel très romantique que j’avais réservé ici, pour que nous y passions notre nuit.

C’est également dans ce quartier que nous avons dîné, directement sur la place du Tertre, pittoresque à souhait, parfait pour la romance. Elle a adoré cette petite attention ! Et après avoir longuement marché dans Paris, cela nous a fait du bien de nous sustenter dans un petit établissement rétro.

La Tour Eiffel, tout en haut

Quoi de plus romantique que de pouvoir montrer à ma chère et tendre tous les toits de Paris, à 360° ? C’est alors que j’ai décidé tout simplement de l’emmener voir le monument le plus emblématique de la ville, non pas parce qu’elle ne le connaissait pas, mais simplement pour le plaisir de se retrouver au sommet de la capitale, et de pouvoir en admirer tous les bâtiments…une hauteur à en tomber à la renverse !

Et comme elle a un peu le vertige, j’ai profité de la situation pour la tenir fort dans mes bras. Un moment plutôt agréable à vivre à deux, encore une fois, le romantisme fut au rendez-vous.

Le Canal Saint-Martin

Autre lieu particulièrement agréable surtout à cette période de l’année pour s’y promener à deux, c’est le Canal Saint-Martin. Celui-ci dispose aussi d’une ambiance extrêmement romantique, parfaite pour s’y balader en duo, et prendre le temps de se parler tout en flânant.

Nous en avons profité pour nous y poser, au bord, et pour profiter des quelques rayons de soleil qui passaient par là. C’est pour cela que je vous disais précédemment que la fin du printemps était tout à fait propice à une visite de Paris à deux !

Le quartier Opéra à Paris

Le quartier de l’Opéra est celui où l’on trouve bien entendu l’Opéra de Paris, ainsi que les Grands Boulevards. Celui-ci est tout aussi propice aux visites culturelles qu’au sacro-saint shopping bien entendu, puisque c’est ici que se trouvent à deux pas les deux grands magasins emblématiques de Paris. Prêt à faire le tour et à vous régaler les yeux dans tous les sens du terme ?

Vous devrez bien entendu descendre à la station de métro du même nom. Et alors que vous en sortirez, vous trouverez tout de suite le Grand Hôtel, particulièrement luxueux, ainsi que l’Opéra Garnier.

Celui-ci a ce petit quelque chose qui vous reste en tête, une sacrée beauté avec ses dorures, et ses marbres splendides. Il est entouré de superbes statues, qui finissent parfaitement la bâtisse. Sachez qu’il vous sera possible de le visiter, pourquoi pas lors d’une visite guidée réalisée avec un vrai professionnel. Cela vous permettra de connaître les coulisses de cette institution et d’en admirer la beauté une fois à l’intérieur.

Puis Vous pourrez bien entendu vous rendre directement sur le Boulevard Haussmann, où l’on trouve les Galeries Lafayettes, et non loin de là le Printemps, qui sont deux grands magasins très alléchants quand on aime le shopping, car on y trouve toutes les plus grandes marques au monde et françaises bien sûr. Il s’agit d’endroits très courus par les touristes étrangers notamment.

Si vous avez un petit creux, pourquoi ne pas en profiter pour vous rendre chez Ladurée ? Il s’agit de l’endroit parfait pour se restaurer car on y trouve des macarons parmi les meilleurs de la capitale, et leur réputation est elle aussi connue dans le monde entier. À moins que vous ne préfériez vous rendre à l’Hôtel Scribe, où il est également possible de ravir vos papilles ?

À deux pas de là, vous pourrez également vous rendre au Musée de la Parfumerie Fragonard, où vous trouverez de nombreux flacons, et autres objets relatifs au monde de la parfumerie. Vous en saurez davantage sur l’origine du parfum, également, une visite des plus instructives !

Voici un exemple de balade que vous pourrez faire dans le quartier de l’Opéra, mais ce n’est qu’un itinéraire conseillé ! Rien ne vous empêche de vous laisser guider par votre instinct afin de découvrir des lieux délicieusement dissimulés, un peu à l’écart… La suite dans un prochain article

Visite de Lyon en deux jours

Visite de Lyon en deux jours

Lyon est un endroit plutôt sympa lorsque l’on prend le temps d’aller au delà du fait qu’il s’agisse d’une métropole bien huilée. En effet, cette grande cité peut paraître un peu austère si on s’en tient à son apparence légèrement industrielle, alors qu’il n’en est rien.

Pour un weekend, il s’agit d’une région des plus intéressantes, où vous trouverez beaucoup à voir et à découvrir. Ainsi, je vais vous parler de ce weekend particulier, où j’ai décidé de partir à l’assaut de cette grande ville, en visitant au moins les endroits incontournables, avant d’y retourner et de creuser encore un peu plus.

Le centre ville lyonnais

S’il y a bien un endroit à Lyon où vous devriez vous rendre, c’est sans le moindre doute le centre ville, qui est doté d’une architecture bien particulière. En effet, alors qu’on le découvre, on réalise qu’il existe un nombre impressionnant de petits passages et de cours, c’est ce qui fait tout le charme de cette ville.

Et il n’y a qu’en vous y baladant que vous pourrez vous laisser surprendre par la beauté ainsi que la qualité des bâtiments. Des façades de diverses couleurs se succèdent, et surtout, on aime s’engouffrer dans ces petits passages discrets, afin de pouvoir profiter de ces cours splendides une fois arrivé au coeur de l’enceinte.

C’est donc un passage obligé, pensez même pourquoi pas, à prendre un guide à vos côtés, afin de pouvoir être bien renseigné sur les endroits où vous arrêter, car c’est tout à fait passionnant.

Le Musée de la Marionnette

Il existe également un autre point d’intérêt à Lyon qui a retenu mon attention lorsque j’y suis allé pour la toute première fois, c’est le Musée de la Marionnette. On sait tous (ou non), que Guignol est justement un personnage lyonnais, ce qui explique pourquoi ces petits êtres animés par la main de l’homme ont une place aussi importante dans la sphère lyonnaise.

Mais ne vous attendez pas à une sortie uniquement familiale : les petits adoreront, mais aussi les grands, car on trouve des modèles de toutes les sortes et de tous les pays, qui ressemblent à de vraies oeuvres d’art !

Un peu de shopping dans un grand centre commercial

Vous êtes sans doute nombreux et nombreuses à apprécier le shopping, sachez que Lyon s’y prête tout à fait, notamment grâce à son centre ville doté de nombreuses boutiques, mais aussi parce que le centre de La Pardieu regroupe une foule d’enseignes, qui pourront sans doute vous intéresser, et ce sur plusieurs niveaux.

Et enfin, les bouchons lyonnais

Paul Bocuse est originaire de Lyon, cela vous laisse entrevoir le type de bons petits plats que vous pourrez déguster en prenant d’assaut l’un des meilleurs bouchons lyonnais. C’est bien sûr de la cuisine 100% française qui y est proposée, des petits plats bien de chez nous que l’on adore quand ils sont bien réalisés. Et pour trouver les meilleurs, c’est dans le centre que cela se passe une fois encore, dans la rue du Boeuf, coïncidence ou hasard ?

Retour à Tokyo et bilan de mon voyage (8)

Retour à Tokyo et bilan de mon voyage (8)

C’est aujourd’hui que je m’apprête à reprendre l’avion pour retourner en France, et ce n’est pas sans regret, il faut bien l’avouer. En effet, je me rends compte que j’aurais sans doute dû prendre au moins deux semaines supplémentaires pour visiter le Japon comme je le souhaite.

Je n’ai vu que quelques villes, et même si les découvertes furent riches, je reste un peu sur ma faim : j’ai cruellement manqué de temps malgré mon organisation de choc !

Une culture en contradiction

D’après cette maigre expérience de quelques jours au Japon, j’ai quand même pu ressentir profondément l’esprit de ce pays pas comme les autres. Ici cohabitent distinctement deux notions très fortes et contradictoires à la fois.

En effet, le Japon est doté d’une culture qui est très traditionnelle, et c’est aussi le cas pour l’architecture, dès lors que l’on s’enfonce dans l’arrière pays. Mais dans les grandes villes, en particulier à Tokyo, c’est une modernité presque effrayante, même si elle n’en est pas moins passionnante, qui prédomine.

Et ces deux visages du Japon en font probablement toute sa richesse et sa profondeur, avec une certaine résistance parfois à la culture occidentale, en dépit qu’elle ait pris l’assaut des grandes villes.

L’architecture à couper le souffle

J’ai aussi été charmé par cette architecture typique, que l’on retrouve dans tous les temples et édifices anciens et traditionnels. Siècles après siècles, ils ont su garder toute leur splendeur et leur attrait, sans jamais se ternir.

C’est incroyable !

Et c’est sans parler de cette végétation presque exagérée, très verte dans les coins où je me suis rendu, grâce à un bon apport hydrique lié au climat. Les mousses, les bambous, mais aussi ces cerisiers en fleurs que j’ai eu la chance d’admirer, tout ceci nous plonge dans un univers singulier, celui du paysage nippon. Je ne pourrai jamais oublier non plus cette vue sur le mont Fuji de mes premiers jours, presque surréaliste de splendeur.

Bien trop de choses à faire encore ici…bientôt j’organise ma seconde visite !

Visite de Kyoto, suite et fin (7)

Visite de Kyoto, suite et fin (7)

Ayant encore bien des sanctuaires et temples à voir, je reste ici donc pour la journée, et repartirai demain pour Tokyo, où je dois prendre mon avion, assez tard dans la soirée. Ici de nombreux sites sont classés, et je le regretterais de m’en aller si tôt, en n’ayant vu qu’une mince partie de ceux-ci. Après le petit-déjeuner, je me hâte donc de continuer ma découverte de cette ville formidablement belle.

Kamo-Jinja et ses sanctuaires

Je me décide alors au hasard, à me rendre sur le site de Kamo-Jinja, où se trouvent deux sanctuaires. Ici encore, tout rappelle fortement la culture japonaise : de petits temples avec ce toit caractéristique, des coloris puissants, or et rouge, toute l’essence même du Japon. Je suis malgré tout un peu moins charmé qu’en découvrant celui que j’ai visité hier.

Shimogamo-Jinja, tout de rouge vêtu

Puis je pars en visite pour découvrir un nouveau sanctuaire, l’un des plus célèbres de Kyoto, le Shimogamo-Jinja. Et celui-ci impressionne par sa hauteur, sa distinction. Beaucoup de japonais sont également ici en visites, découvrant tout comme moi cet endroit absolument fabuleux, tout à fait digne de son classement à l’UNESCO, une véritable merveille. Ce qui est surprenant, c’est le fait que ce bâtiment ait été construit il y a plus de 15 siècles, avec des moyens qui n’étaient pas les mêmes que ceux dont nous pouvons jouir aujourd’hui.

Le Saiho-ji et sa zénitude absolue

Et pour terminer ma journée, me voici dans ce temple bouddhiste zen qu’est le Saiho-ji. Celui-ci nous offre tout d’abord un jardin sublime, avec de nombreuses mousses, 120 espèces différentes en tout, un petit étang, et quelques sujets délicats. Cela lui vaut d’ailleurs le surnom de temple des mousses.

La légende dit que la forme de ce point d’eau rappelle un idéogramme chinois signifiant le coeur. Malheureusement, il est nécessaire de faire une demande expresse avant de visiter l’intérieur du temple…ce sera sans doute pour la prochaine fois !

Kyoto, capitale culturelle du Japon (6)

Kyoto, capitale culturelle du Japon (6)

Me voici à nouveau dans les transports, afin de me rendre à Kyoto, plus à l’est, qui est l’une des villes les plus importantes du Japon. Ce qui est édifiant, c’est qu’elle n’a pas été touchée par la seconde guerre mondiale, elle est donc totalement préservée. Mais cela génère quelques contradictions, puisque la modernité doit cohabiter avec les traditions.

C’est une ville riche en culture, ce qui me pousse à m’y rendre afin de la découvrir et d’y étancher encore davantage ma soif de connaissance du Japon.

Une grande ville à nouveau

J’avoue qu’après avoir passé quelques jours dans de petits bourgs, cela me fait quelque chose de rejoindre à nouveau une grande ville, même si celle-ci bénéficie d’un calme un peu plus important qu’à Tokyo. Elle a été notamment classée à l’UNESCO, étant la ville la plus culturelle du Japon, pour ses nombreux monuments historiques ainsi que son histoire très riche.

La gastronomie y est également savoureuse, car de nombreuses variétés de légumes y sont cultivées, grâce à son climat particulier.

Le Temple du Pavillon d’Or

Mes lectures récentes concernant le Japon me mènent à me rendre dans un premier temps au Temple du Pavillon d’Or. Et j’avoue que la vue de celui-ci m’a tout simplement coupé le souffle. Imaginez un décor très verdoyant, avec un étang, et face à celui-ci, un édifice tout couvert d’or qui semble s’éjecter de terre.

On y trouve des répliques de Bouddha, et à son apogée, une sculpture de phénix, qui nous rappelle à quel point ce bâtiment a souffert, puisqu’il a été incendié dans les années 50. Rien d’étonnant, vraiment, à ce que ce bâtiment soit classé !

Encore bien trop de choses à voir ici, demain sera mon dernier jour de visites, et je compte la passer à Kyoto, afin de profiter de toutes ses merveilles. Je sais que je vais encore en prendre plein les yeux ! Et à la fois, je ressens déjà la fin de mon séjour qui s’annonce…

Une journée à Hakone Machi (5)

Une journée à Hakone Machi (5)

Pour cette journée, je décide de rester à proximité, car les trajets me prennent beaucoup de temps. Et j’apprécie tellement d’être situé ainsi près du littoral tout en profitant de la sublime vue du mont Fuji, que je décide de me prendre à quelques kilomètres de là, à Hakone, une petite ville que l’on m’a conseillé de visiter également, afin que mon voyage soit complet. Plus mon séjour avance, et plus je me détache des endroits purement touristiques, c’est un vrai plaisir d’être immergé dans la culture pure du pays, et j’y prends un plaisir fou.

Bienvenue à Hakone

Il s’agit là d’une toute petite bourgade, qui ne compte pas plus de 15 000 habitants, et pourtant, il y a beaucoup de choses à voir : des parcs, la montagne, mais aussi des sources chaudes. Elles sont d’ailleurs souvent situées proches de petites auberges que l’on appelle des Ryokans, je décide donc d’y prendre une chambre pour ce soir.

Quelques musées à voir

Pour parfaire mon excursion, j’en profite également pour aller faire un tour au musée des Beaux-Arts, car je n’ai pas encore eu l’occasion depuis le début de mon séjour, de me perdre dans la beauté de l’art japonais. J’y découvre de belles oeuvres, faites de mosaïques, avec des couleurs riches. À l’extérieur, un superbe jardin m’attend, avec de nombreux bambous, une vraie bénédiction. Puis je continue avec le musée en plein air, avec des oeuvres tout à fait fantastiques, puisque ce sont uniquement des sculptures d’artistes du monde entier, comme Rodin ou Picasso pour ne citer que ces deux là, qui sont exposées à l’extérieur. Splendide !

Un petit tour au parc de Gora-Koen

Je décide de terminer ma journée dans ce parc célèbre d’Hakone, qui est doté d’une flore abondante, ainsi que d’un joli petit étang, un paysage une fois encore tout à fait japonisant. Une très belle journée dans l’ensemble !

Un petit stop à Kamakura (4)

Un petit stop à Kamakura (4)

Il y a plusieurs endroits qui permettent de voir le mont Fuji. Et pour commencer, je décide de me rendre plus à l’est, à Kamakura, une petite ville vaut aussi le coup d’oeil. Je ne pars pas très loin cette fois, seulement une petite heure de trajet en train de Tokyo pour y parvenir. C’est donc entre mer et montagne que je me retrouve, une fois la route terminée.

En bord de Pacifique

Kamakura bénéficie d’un cadre tout à fait idéal : on est en effet tout au bord de l’océan Pacifique, tout en bénéficiant en arrière plan d’une vue lointaine mais superbe du Mont Fuji. Ce panorama est tout à fait unique, et apporte un bien-être saisissant, le sentiment d’être passé derrière l’écran. En bref, on sait et on ressent que l’on est au Japon, profondément. Et au coeur de la ville, on peut profiter de superbes cerisiers, en fleurs puisque c’est la période, des allées qui n’en finissent pas.

Le temple Tsurugaoka Hachiman Gu

Et durant ma balade à Kamakura, j’ai commencé par aller faire un tour dans ce temple superbe, situé justement au bout d’un alignement de cerisiers. C’est le dieu de la guerre qui y est ici célébré, celui que l’on appelle Hachiman. Quelle vue splendide ! Difficile de s’en lasser.

Le Daibutsu

Le monument le plus connu de la ville, c’est l’Amitaba, un Daibutsu en bronze, c’est à dire une sculpture, mesurant presque 14 mètres de haut, tout à fait impressionnante. La légende dit qu’auparavant, ce Bouddha était contenu dans un bâtiment, qui aurait été détruit lors d’une éventuelle catastrophe naturelle. Cet édifice est particulièrement émouvant, captivant. Une découverte sublime de plus au coeur de mon séjour.

Demain je vais reprendre le train et continuer de m’enfoncer dans ce pays saisissant qu’est le Japon. Je m’endors ce soir là avec une folle hâte d’être au lendemain, depuis que je suis arrivé, les plus beaux rêves sont ceux que j’ai la chance de faire tout éveillé, en découvrant ces merveilles.

Direction Nikko pour une journée de visites (3)

Direction Nikko pour une journée de visites (3)

Mon périple est finalement davantage un circuit qu’un simple séjour, et je n’avais pas prévu de passer plus d’une nuit à Tokyo à la base : il y a encore bien trop de choses à voir et mon séjour étant plutôt court, j’ai tout intérêt à me presser si je veux pouvoir faire tout ce que j’avais planifié.

Je prends donc le train en direction de Nikko, une ville bien connue pour ses édifices architecturaux de toute beauté. Et avant même d’y arriver, je savais déjà que j’allais y ressentir l’esprit du Japon encore plus fort qu’à Tokyo. C’est donc parti pour une belle journée de visites, en compagnie d’un guide afin d’axer mon excursion sur la culture. Cap au nord donc !

Les temples de Tosho-Gu

J’arrive alors au sein d’un véritable sanctuaire de toute beauté, Tosho-Gu, situé au sein du parc national de Nikko. Et ce sont des dizaines de bâtiments qui s’offrent alors à mes yeux, totalement émerveillés. On y trouve des édifices datant de plus de 5 siècles à la beauté époustouflante, avec ces teintes rouges, ces toits légèrement incurvés qui font toute la richesse architecturale du Japon.

Je passe en dessous de l’Omotemon, une grande porte qui donne accès à la plus grande partie du sanctuaire. C’est également ici que l’on trouve les fameux singes de la sagesse, ces trois animaux qui se cachent respectivement les yeux, la bouche et les oreilles, un symbole connu dans le monde entier, que j’ai eu la chance d’observer de mes propres mirettes.

Balade dans Nikko

Après cette découverte étonnante, je décide de profiter simplement de ma fin de journée à Nikko, en me promenant dans les rues et en me délectant du panorama : il est assez magique, avec ces montagnes en arrière plan, je pense déjà à ma visite du mont Fuji, qui aura lieu le lendemain.

Alors un bon petit resto, et une nuit de sommeil s’imposent. Je décide de repartir à l’est le lendemain, je décide donc de retourner à Tokyo pour la soirée.

Petites photos

Photos assez saisissante du Japon, Le Japon entre modernité et traditions …

Japon

Japon, entre modernité et respect des traditions