Le Japon

Retour à Tokyo et bilan de mon voyage (8)

Retour à Tokyo et bilan de mon voyage (8)

C’est aujourd’hui que je m’apprête à reprendre l’avion pour retourner en France, et ce n’est pas sans regret, il faut bien l’avouer. En effet, je me rends compte que j’aurais sans doute dû prendre au moins deux semaines supplémentaires pour visiter le Japon comme je le souhaite.

Je n’ai vu que quelques villes, et même si les découvertes furent riches, je reste un peu sur ma faim : j’ai cruellement manqué de temps malgré mon organisation de choc !

Une culture en contradiction

D’après cette maigre expérience de quelques jours au Japon, j’ai quand même pu ressentir profondément l’esprit de ce pays pas comme les autres. Ici cohabitent distinctement deux notions très fortes et contradictoires à la fois.

En effet, le Japon est doté d’une culture qui est très traditionnelle, et c’est aussi le cas pour l’architecture, dès lors que l’on s’enfonce dans l’arrière pays. Mais dans les grandes villes, en particulier à Tokyo, c’est une modernité presque effrayante, même si elle n’en est pas moins passionnante, qui prédomine.

Et ces deux visages du Japon en font probablement toute sa richesse et sa profondeur, avec une certaine résistance parfois à la culture occidentale, en dépit qu’elle ait pris l’assaut des grandes villes.

L’architecture à couper le souffle

J’ai aussi été charmé par cette architecture typique, que l’on retrouve dans tous les temples et édifices anciens et traditionnels. Siècles après siècles, ils ont su garder toute leur splendeur et leur attrait, sans jamais se ternir.

C’est incroyable !

Et c’est sans parler de cette végétation presque exagérée, très verte dans les coins où je me suis rendu, grâce à un bon apport hydrique lié au climat. Les mousses, les bambous, mais aussi ces cerisiers en fleurs que j’ai eu la chance d’admirer, tout ceci nous plonge dans un univers singulier, celui du paysage nippon. Je ne pourrai jamais oublier non plus cette vue sur le mont Fuji de mes premiers jours, presque surréaliste de splendeur.

Bien trop de choses à faire encore ici…bientôt j’organise ma seconde visite !

Visite de Kyoto, suite et fin (7)

Visite de Kyoto, suite et fin (7)

Ayant encore bien des sanctuaires et temples à voir, je reste ici donc pour la journée, et repartirai demain pour Tokyo, où je dois prendre mon avion, assez tard dans la soirée. Ici de nombreux sites sont classés, et je le regretterais de m’en aller si tôt, en n’ayant vu qu’une mince partie de ceux-ci. Après le petit-déjeuner, je me hâte donc de continuer ma découverte de cette ville formidablement belle.

Kamo-Jinja et ses sanctuaires

Je me décide alors au hasard, à me rendre sur le site de Kamo-Jinja, où se trouvent deux sanctuaires. Ici encore, tout rappelle fortement la culture japonaise : de petits temples avec ce toit caractéristique, des coloris puissants, or et rouge, toute l’essence même du Japon. Je suis malgré tout un peu moins charmé qu’en découvrant celui que j’ai visité hier.

Shimogamo-Jinja, tout de rouge vêtu

Puis je pars en visite pour découvrir un nouveau sanctuaire, l’un des plus célèbres de Kyoto, le Shimogamo-Jinja. Et celui-ci impressionne par sa hauteur, sa distinction. Beaucoup de japonais sont également ici en visites, découvrant tout comme moi cet endroit absolument fabuleux, tout à fait digne de son classement à l’UNESCO, une véritable merveille. Ce qui est surprenant, c’est le fait que ce bâtiment ait été construit il y a plus de 15 siècles, avec des moyens qui n’étaient pas les mêmes que ceux dont nous pouvons jouir aujourd’hui.

Le Saiho-ji et sa zénitude absolue

Et pour terminer ma journée, me voici dans ce temple bouddhiste zen qu’est le Saiho-ji. Celui-ci nous offre tout d’abord un jardin sublime, avec de nombreuses mousses, 120 espèces différentes en tout, un petit étang, et quelques sujets délicats. Cela lui vaut d’ailleurs le surnom de temple des mousses.

La légende dit que la forme de ce point d’eau rappelle un idéogramme chinois signifiant le coeur. Malheureusement, il est nécessaire de faire une demande expresse avant de visiter l’intérieur du temple…ce sera sans doute pour la prochaine fois !

Kyoto, capitale culturelle du Japon (6)

Kyoto, capitale culturelle du Japon (6)

Me voici à nouveau dans les transports, afin de me rendre à Kyoto, plus à l’est, qui est l’une des villes les plus importantes du Japon. Ce qui est édifiant, c’est qu’elle n’a pas été touchée par la seconde guerre mondiale, elle est donc totalement préservée. Mais cela génère quelques contradictions, puisque la modernité doit cohabiter avec les traditions.

C’est une ville riche en culture, ce qui me pousse à m’y rendre afin de la découvrir et d’y étancher encore davantage ma soif de connaissance du Japon.

Une grande ville à nouveau

J’avoue qu’après avoir passé quelques jours dans de petits bourgs, cela me fait quelque chose de rejoindre à nouveau une grande ville, même si celle-ci bénéficie d’un calme un peu plus important qu’à Tokyo. Elle a été notamment classée à l’UNESCO, étant la ville la plus culturelle du Japon, pour ses nombreux monuments historiques ainsi que son histoire très riche.

La gastronomie y est également savoureuse, car de nombreuses variétés de légumes y sont cultivées, grâce à son climat particulier.

Le Temple du Pavillon d’Or

Mes lectures récentes concernant le Japon me mènent à me rendre dans un premier temps au Temple du Pavillon d’Or. Et j’avoue que la vue de celui-ci m’a tout simplement coupé le souffle. Imaginez un décor très verdoyant, avec un étang, et face à celui-ci, un édifice tout couvert d’or qui semble s’éjecter de terre.

On y trouve des répliques de Bouddha, et à son apogée, une sculpture de phénix, qui nous rappelle à quel point ce bâtiment a souffert, puisqu’il a été incendié dans les années 50. Rien d’étonnant, vraiment, à ce que ce bâtiment soit classé !

Encore bien trop de choses à voir ici, demain sera mon dernier jour de visites, et je compte la passer à Kyoto, afin de profiter de toutes ses merveilles. Je sais que je vais encore en prendre plein les yeux ! Et à la fois, je ressens déjà la fin de mon séjour qui s’annonce…

Une journée à Hakone Machi (5)

Une journée à Hakone Machi (5)

Pour cette journée, je décide de rester à proximité, car les trajets me prennent beaucoup de temps. Et j’apprécie tellement d’être situé ainsi près du littoral tout en profitant de la sublime vue du mont Fuji, que je décide de me prendre à quelques kilomètres de là, à Hakone, une petite ville que l’on m’a conseillé de visiter également, afin que mon voyage soit complet. Plus mon séjour avance, et plus je me détache des endroits purement touristiques, c’est un vrai plaisir d’être immergé dans la culture pure du pays, et j’y prends un plaisir fou.

Bienvenue à Hakone

Il s’agit là d’une toute petite bourgade, qui ne compte pas plus de 15 000 habitants, et pourtant, il y a beaucoup de choses à voir : des parcs, la montagne, mais aussi des sources chaudes. Elles sont d’ailleurs souvent situées proches de petites auberges que l’on appelle des Ryokans, je décide donc d’y prendre une chambre pour ce soir.

Quelques musées à voir

Pour parfaire mon excursion, j’en profite également pour aller faire un tour au musée des Beaux-Arts, car je n’ai pas encore eu l’occasion depuis le début de mon séjour, de me perdre dans la beauté de l’art japonais. J’y découvre de belles oeuvres, faites de mosaïques, avec des couleurs riches. À l’extérieur, un superbe jardin m’attend, avec de nombreux bambous, une vraie bénédiction. Puis je continue avec le musée en plein air, avec des oeuvres tout à fait fantastiques, puisque ce sont uniquement des sculptures d’artistes du monde entier, comme Rodin ou Picasso pour ne citer que ces deux là, qui sont exposées à l’extérieur. Splendide !

Un petit tour au parc de Gora-Koen

Je décide de terminer ma journée dans ce parc célèbre d’Hakone, qui est doté d’une flore abondante, ainsi que d’un joli petit étang, un paysage une fois encore tout à fait japonisant. Une très belle journée dans l’ensemble !

Un petit stop à Kamakura (4)

Un petit stop à Kamakura (4)

Il y a plusieurs endroits qui permettent de voir le mont Fuji. Et pour commencer, je décide de me rendre plus à l’est, à Kamakura, une petite ville vaut aussi le coup d’oeil. Je ne pars pas très loin cette fois, seulement une petite heure de trajet en train de Tokyo pour y parvenir. C’est donc entre mer et montagne que je me retrouve, une fois la route terminée.

En bord de Pacifique

Kamakura bénéficie d’un cadre tout à fait idéal : on est en effet tout au bord de l’océan Pacifique, tout en bénéficiant en arrière plan d’une vue lointaine mais superbe du Mont Fuji. Ce panorama est tout à fait unique, et apporte un bien-être saisissant, le sentiment d’être passé derrière l’écran. En bref, on sait et on ressent que l’on est au Japon, profondément. Et au coeur de la ville, on peut profiter de superbes cerisiers, en fleurs puisque c’est la période, des allées qui n’en finissent pas.

Le temple Tsurugaoka Hachiman Gu

Et durant ma balade à Kamakura, j’ai commencé par aller faire un tour dans ce temple superbe, situé justement au bout d’un alignement de cerisiers. C’est le dieu de la guerre qui y est ici célébré, celui que l’on appelle Hachiman. Quelle vue splendide ! Difficile de s’en lasser.

Le Daibutsu

Le monument le plus connu de la ville, c’est l’Amitaba, un Daibutsu en bronze, c’est à dire une sculpture, mesurant presque 14 mètres de haut, tout à fait impressionnante. La légende dit qu’auparavant, ce Bouddha était contenu dans un bâtiment, qui aurait été détruit lors d’une éventuelle catastrophe naturelle. Cet édifice est particulièrement émouvant, captivant. Une découverte sublime de plus au coeur de mon séjour.

Demain je vais reprendre le train et continuer de m’enfoncer dans ce pays saisissant qu’est le Japon. Je m’endors ce soir là avec une folle hâte d’être au lendemain, depuis que je suis arrivé, les plus beaux rêves sont ceux que j’ai la chance de faire tout éveillé, en découvrant ces merveilles.

Direction Nikko pour une journée de visites (3)

Direction Nikko pour une journée de visites (3)

Mon périple est finalement davantage un circuit qu’un simple séjour, et je n’avais pas prévu de passer plus d’une nuit à Tokyo à la base : il y a encore bien trop de choses à voir et mon séjour étant plutôt court, j’ai tout intérêt à me presser si je veux pouvoir faire tout ce que j’avais planifié.

Je prends donc le train en direction de Nikko, une ville bien connue pour ses édifices architecturaux de toute beauté. Et avant même d’y arriver, je savais déjà que j’allais y ressentir l’esprit du Japon encore plus fort qu’à Tokyo. C’est donc parti pour une belle journée de visites, en compagnie d’un guide afin d’axer mon excursion sur la culture. Cap au nord donc !

Les temples de Tosho-Gu

J’arrive alors au sein d’un véritable sanctuaire de toute beauté, Tosho-Gu, situé au sein du parc national de Nikko. Et ce sont des dizaines de bâtiments qui s’offrent alors à mes yeux, totalement émerveillés. On y trouve des édifices datant de plus de 5 siècles à la beauté époustouflante, avec ces teintes rouges, ces toits légèrement incurvés qui font toute la richesse architecturale du Japon.

Je passe en dessous de l’Omotemon, une grande porte qui donne accès à la plus grande partie du sanctuaire. C’est également ici que l’on trouve les fameux singes de la sagesse, ces trois animaux qui se cachent respectivement les yeux, la bouche et les oreilles, un symbole connu dans le monde entier, que j’ai eu la chance d’observer de mes propres mirettes.

Balade dans Nikko

Après cette découverte étonnante, je décide de profiter simplement de ma fin de journée à Nikko, en me promenant dans les rues et en me délectant du panorama : il est assez magique, avec ces montagnes en arrière plan, je pense déjà à ma visite du mont Fuji, qui aura lieu le lendemain.

Alors un bon petit resto, et une nuit de sommeil s’imposent. Je décide de repartir à l’est le lendemain, je décide donc de retourner à Tokyo pour la soirée.

Petites photos

Photos assez saisissante du Japon, Le Japon entre modernité et traditions …

Japon

Japon, entre modernité et respect des traditions

À l’assaut de Tokyo ! (2)

À l’assaut de Tokyo ! (2)

Voilà enfin mon premier matin à Tokyo après une bonne nuit de sommeil dans mon hôtel idéalement situé dans la ville que j’ai réservé chez Expedia.fr d’ailleurs ^^. C’était nécessaire après toutes ces heures passées dans l’avion ! Le soleil est au rendez-vous, il va probablement faire plutôt bon, parfait pour une grande excursion dans la ville.

Je me lance alors à l’assaut de cette métropole gigantesque, et décide d’en profiter pourquoi pas, pour faire un peu de shopping si je croise quelques magasins sur mon parcours.

Balade au hasard dans la ville

Mon but aujourd’hui était en partie de me lancer dans la découverte de Tokyo sans forcément me donner de but. J’ai simplement envie de m’imprégner de l’esprit et de toute la modernité ambiante de l’endroit, et bien sûr, il est à la hauteur de sa réputation.

En effet, je découvre cette fourmilière où des milliers de personnes se croisent sans répit, et je me fonds dans cette masse. Ici et là des jeunes filles au look un peu déjanté, des travailleurs habillés en costume, des femmes pressées qui se ruent sur leur taxi. Tout simplement hallucinant ! Et les transports en commun sont au moins aussi impressionnants, il faut savoir se serrer quand on prend le métro à Tokyo !

Un peu de shopping

J’en profite alors pour me rendre dans quelques quartiers réputés pour leurs magasins sympas, Ginza et Shibuya, et là encore des milliers de personnes ont investi les lieux. Je déambule alors dans ce dédale de boutiques, et j’en profite déjà pour acheter quelques petits souvenirs pour moi et pour certains de mes proches. Il s’agit de deux quartiers très branchés de cette grande cité, que j’ai pris plaisir à découvrir !

Une petite visite culturelle

Sur Tokyo toujours, je profite pour découvrir un endroit très agréable, le temple d’Asakusa. J’ai toujours adoré cette architecture spécifique, typiquement japonaise, avec ce côté très zen. Et pour couronner le tout, on peut aussi y trouver un petit marché, dans lequel je me suis baladé avant de rentrer finalement à mon hôtel.

Mon arrivée au Japon (1)

Mon arrivée au Japon (1)

Ville extrême, Tokyo m’a toujours beaucoup attiré. Et c’est aussi le cas pour l’ensemble du Japon, un pays à la fois moderne et ancré dans sa propre tradition, dans sa culture bien singulière et unique au monde, et c’est bien sûr sans parler de son extrême beauté sur le plan des paysages.

C’est en tout cas ce que j’ai pu voir depuis la France, par le biais des livres ou des reportages traitant de ce pays totalement hors du commun. Et après quelques économies, j’ai enfin pu me lancer dans mon désir, celui de visiter le Japon, Tokyo bien sûr, mais aussi les villes alentours afin que le voyage soit parfait.

Il existe en effet des centaines de choses à voir un peu partout au Japon, avec un contraste très fort, ce qui justifie qu’en 8 jours, j’aurai à bouger pas mal pour parvenir à voir tout ce que je désire découvrir.

La parfaite période pour le Hanami

Le Hanami est l’une des coutumes japonaises les plus célèbres, et elle consiste en l’observation des arbres en fleurs. Cela se déroule en particulier quand le cerisier ou Sakura arbore ses pétales roses ou blanches.

À la fin de cette période, on peut profiter d’un spectacle splendide, les pétales finissent par tomber des arbres, donnant alors le sentiment que l’on est sous la neige, comme cela se voit souvent dans les mangas.

C’est pour cette raison mais pas que 😉 que j’ai décidé de partir début avril, afin de profiter pleinement de ce moment bien significatif de la culture nippone. De plus, le climat y est plutôt clément, ni trop chaud ni trop froid, parfait pour se balader sans être gêné par le temps qu’il fait.

Une première impression époustouflante

Mon premier jour sur place est donc celui de mon arrivée un peu tardive. Je contemple déjà toute l’immensité de Tokyo par les vitres de mon taxi et profite déjà d’un émerveillement total ! Je savais que c’était grandiose, mais tant que l’on n’y est pas, il est impossible de ressentir le vrai grand frisson relatif à cet endroit hors du commun.